Savonnerie de Marseille, entre modernité et tradition

980

Le savon de Marseille est issu de la saponification d’un mélange d’huiles, généralement végétales. Reconnu pour ses propriétés naturelles et hypoallergéniques, il est fabriqué à Marseille et se veut respectueux de l’environnement. Son utilisation est réservée aussi bien pour le soin du corps que pour l’entretien de la maison. Mais ce savon aux mérites louables fait l’objet d’une sérieuse controverse depuis plusieurs années. Cependant, la savonnerie de Marseille arrive à fournir un parfait mixage qui rime entre tradition et modernité. Découvrez dans cet article les éléments entrant dans la fabrication du savon de Marseille.

A lire également : Comment enlever les boutons après l'épilation ?

Le savon de Marseille : un savon fabriqué aux origines naturelles

Les savonneries traditionnelles tentent de préserver leur indépendance en se démarquant des savonneries industrielles. Alors qu’elles ne disposent pas de moyens de se moderniser, elles sont contraintes d’adopter un procédé de fabrication artisanale. Ce procédé dit marseillais ou procédé à la grande chaudière dénombre cinq étapes distinctes pour la fabrication du savon de ménage, lesquelles sont :

  • l’empâtage ;
  • le relargage ;
  • la cuisson ;
  • le lavage ;
  • et la liquidation.

La mise en œuvre de chacune de ces étapes nécessite un ensemble de connaissances et de savoir-faire dont font preuve par exemple les fabricateurs de savon marseillais de La-corvette.com.

A voir aussi : Comment se passe une épilation du maillot en institut ?

Depuis quelques années, les savonneries cherchent à se tailler une place importante sur le marché des détergents avec pour but la fabrication du traditionnel savon de Marseille. Mais malheureusement, cette appellation n’est pas d’origine contrôlée. La fabrication de ce type de savon n’est donc pas régie et aucune norme juridique ne définit son aire de production. Cet état de choses a engendré une production importante du savon de Marseille hors de son territoire natal par des industriels étrangers. 

Le savon de Marseille : un savon réinventé

Bien qu’elles produisent essentiellement du savon de ménage, les savonneries marseillaises présentent une palette assez diversifiée et de gammes variées. Ainsi, la production de savonnette et de savon liquide a vu le jour et occupe une place très importante dans l’industrie du savon. Avec un procédé mécanisé, la fabrication de savon de toilette a connu une parfaite amélioration : les savons sont réduits en copeaux, colorés, parfumés, pressés à froid puis découpés. Malgré que des méthodes de type moderne soient utilisées, les savonniers marseillais accordent du prix à leur attachement à la production traditionnelle. 

Par ailleurs, pour faire face à la demande grandissante, certaines savonneries achètent à leurs concurrents des bodillons qu’elles parfument, moulent et promeuvent sous la dénomination de leur marque. De même, d’autres entreprises commercialisent du savon liquide qui présente les caractéristiques d’un produit traditionnel. Mais ces détergents sont purement issus de la technologie moderne. 

En somme, il faut retenir que le modèle traditionnel de fabrication de savon marseillais est de plus en plus menacé par les industriels qui sont du même domaine. Ils cherchent à s’approprier toute la part du marché et voulant paraître comme détenteurs de produits authentiques. Mais le fait est tout autre, car, les ingrédients utilisés proviennent très souvent de la Malaisie ou de l’Angleterre.